Le contexte

Avant cette époque, je cherchais un portable relativement bon marché, ainsi que suffisamment petit et autonome. Cela excluait donc les transportables à base d'écran de plus de 14", et dotés de processeurs de PC de bureau (donc exit les machines à base de Pentium 4 et 4M, Celeron, et Athlon XP). Il restait donc côté PC des machines à base de Pentium M, processeur performant mais financièrement peu abordable, surtout dans les portables de faibles dimensions. C'est à ce moment que j'ai pensé, grâce à un ami déjà équipé, à un portable de marque Apple, un iBook. J'ai donc (longuement) économisé et, fin juillet, passé une commande sur l'Apple Store d'un iBook 12".

L'utilisation prévue de ce portable était d'avoir un bureau mobile, à même de remplacer mon poste fixe sous Linux dans la quasi-totalité de ses tâches habituelles : surf, lectures mails, développement PHP, administration du réseau, bureautique. Pas de jeux, je ne suis pas un grand joueur, et de toute manière j'ai une XBox pour ça.

Présentation technique de la bête

  • Processeur: PowerPC G4 à 1 GHz, 512Ko de cache L2 à vitesse du processeur.
  • Mémoire vive: 768 Mo de DDR-SDRAM PC2100, 256 Mo livrés d'origine.
  • Disque dur: 40 Go UDMA-100 4200 tr/min.
  • Carte graphique: ATI Radeon 9200 Mobile équipée de 32 Mo de mémoire graphique.
  • Lecteur CDROM: Combo DVD/CD-RW slot-in.
  • Ecran: 12" XGA (1024x768).
  • Autonomie: 6h annoncées.
  • Connecteurs d'extensions: Sortie VGA, 2 connecteurs USB 2.0, un connecteur Firewire auto-alimenté, Ethernet 10/100 Mb/s, Modem RTC V92, sortie son stéréo.
  • Divers: Carte Airport Extreme (WIFI 802.11g)
  • Poids: 2,2kg

Utilisation courante

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'en suis très satisfait. Au début j'avais quelques appréhension sur les performances de l'ensemble, pensant que 1 GHz serait un peu léger. En fait, les performances sont tout à fait correcte, même si la machine n'est pas une bête de course. La chose à faire est en revanche de mettre plus que les 256 Mo de RAM d'origine. Je suis passé de 256 Mo (nettement insuffisant pour Mac OS X dès qu'on lance plus d'une application) à 768 Mo. L'astuce est de commander la machine chez Apple avec la mémoire d'origine, et ensuite de commander la mémoire supplémentaire ailleurs, Apple ayant des tarifs plutôt prohibitifs sur ce point. Je conseille par exemple Crucial, qui ne sont pas très chers, avec de la mémoire de qualité, et qui livrent rapidement (non non, je n'ai pas d'actions chez eux). Côté performances disque, je sais très bien qu'il est possible de mieux faire, ne serait-ce qu'en mettant un disque à 5400 ou 7200 tours/minutes, mais le point le plus critique est vraiment la mémoire vive. Les seuls gros problèmes de performances que je rencontre sont au niveau de la lecture d'animations flash qui sont lentes et saccadées.

Côté autonomie, le bilan est très satisfaisant. En utilisation sur batterie, j'arrive à tenir environ 4 à 5 heures en mode économie d'énergie: carte Airport activée, luminosité écran à 1/4, processeur en mode basse performance (500 MHz). Dans ce mode, même si on sent que les performances ont un peu de mou sur les tâches un peu lourde, le portable reste tout à fait utilisable de manière convenable.

Le produit parfait n'existant pas, l'iBook a quand même ses défauts. Premièrement, au niveau de la qualité des hauts parleurs intégrés: je sais bien qu'il est difficile de faire des miracles avec de petits haut parleurs, mais là c'est assez limite. Lors de la lecture de fichiers musicaux (mp3, aac, CD audio), le son est faible et limite saturé. Une utilisation d'un casque audio ou d'enceintes externes améliore cependant la restitution sonore. Autre défauts, cette fois ci de finition. Le coin au niveau du poignet gauche grince de manière assez inquiétante. De plus, la jointure entre la batterie et le reste de la coque est impeccable au niveau de l'angle. En revanche, plus on se rapproche du centre du portable sur la tranche avant, la jointure a un bon millimètre de vide. De plus, le cadre qui entoure la dalle TFT est a certains endroits légèrement ondulée.

Conclusion

L'iBook 12" est un portable sans prétentions, qui fait le travail qu'on lui demande. Je ne m'en servirais pas pour faire des calculs de rendu intensif, et de toute manière il n'est pas vendu pour. En revanche, comme bureau mobile (surtout grâce à son autonomie et son faible encombrement), ou comme petit portable d'appoint d'une machine fixe, c'est une très bonne occasion. D'autant plus que la version 12" actuelle est maintenant à 999 €, embarque un processeur à 1,2GHz et est fournie avec la carte Airport Extreme (alors que j'ai dû l'acheter à part à 87 €). Si vous souhaitez découvrir l'univers Apple et Mac OS X, c'est peut être le moment d'essayer.

La suite

Essai du MacBook 13,3" Core Duo 2 GHz