Et le serpent nouvelle génération s'appelle MacSwear.

MacSwear

Au lieu d'avoir des niveaux sur un simple plan, le serpent se déplace sur des niveaux en trois dimensions, allant de la simple sphère à la bouteille de Klein, en passant par des cages et autres volumes tarabiscotés. Le simple fait de devoir gérer la forme du terrain de jeu apporte une difficulté supplémentaire par rapport au jeu classique, mais cet ajout de difficulté vient en parallèle d'un intérêt accru.

De plus, le jeu n'est absolument pas gourmand en ressources, et tourne en plein écran de manière parfaitement fluide sur mon MacBook. Bref, n'importe quelle machine devrait pouvoir facilement le faire tourner.

Au mode de jeu normal sont ajoutés le mode « Hunt » (Chasse) où la cible à attraper ne reste pas immobile, et le mode « Blind » (aveugle) ou la forme sur laquelle on se déplace n'est pas visible. Autant ce dernière mode n'est pas difficile dans le cas d'un terrain de jeu en forme de sphère, autant sur des formes plus complexes la difficulté en est considérablement augmentée.

Le seul reproche que je pourrai faire à ce petit jeu est qu'il est parfois difficile de distinguer de visu si une cible est sur une surface extérieure ou intérieure de la forme à parcourir. Bref, MacSwear est un peu jeu sympathique qui ne passe pas trois pattes à un canard, mais permet de s'occuper cinq minutes entre deux tâche plus sérieuses.

P.S. : Il existe aussi une version du jeu pour Windows, simplement nommée Swear, et le code source de cette version peut éventuellement être compilé pour des machines tournant sous Linux (aucune idée pour d'autres systèmes Unixoïdes).