Préambule

Il y a deux choses à savoir. Tout d'abord, cet iPod est mon premier lecteur audio « mp3 » dédié (j'ai déjà eu un Clié NR70V, mais comme PDA ce n'était pas son usage premier). Donc je n'ai pas forcement un avis hautement subjectif sur la question, il va s'agir par la suite de mes impressions en tant qu'utilisateur. Ensuite, pour prévenir tout jugement hâtif sur un avis qui pourrait être vu comme subjectif, je rappelle que je ne l'ai pas acheté mais gagné, et que de toute manière, si j'avais dû acheter un lecteur mp3, il n'est pas garanti que j'aurais pris un iPod. Pour un prix qui est loin d'être inférieur dans la gamme, ils n'ont pas de fonctionnalités qui les démarquent de la concurrence (à part la molette tactile). Apple joue sur son image de marque haut de gamme, et tant mieux pour eux si c'est efficace.

Dans la boîte

La boîte est petite : à peine plus haute et plus large que l'iPod, mais suffisamment profonde pour ranger la myriade d'accessoires livrés avec… ahem, je voulais dire l'équipement minimal fourni avec. Nous avons donc :

  • l'iPod
  • un adaptateur pour le Dock universel
  • les écouteurs
  • un livret
  • le connecteur USB pour le transfert des musiques et la recharge de l'iPod
  • les éternels autocollants Apple

Il est possible de faire graver un message au dos de l'iPod quand on le commande sur le site de vente en ligne Apple. Pour cet iPod qui est un lot de concours, je n'ai pas eu des masses le choix : il est gravé d'un message publicitaire. Voyez vous même.

iPod Nano : avant

Et oui, c'est une édition collector mec !

Prise en main

iPod Nano : avant

D'un point de vue physique, la prise en main est plutôt bonne. La molette tombe naturellement sous le pouce, et l'écran est suffisamment éloignée de celle-ci pour que l'articulation du pouce ne passe pas devant. Au sommet de l'appareil se situe le bouton « Hold » permettant de bloquer les touches, et en dessous le connecteur propriétaire Apple et la prise casque. Son emplacement m'a paru au premier abord mal pensé (quand l'iPod est debout, la prise casque est « coincée » en dessous), mais finalement je pense avoir fait fausse route : avec l'iPod dans une poche, il se retrouve à l'envers, et quand la main vient le chercher, il tombe directement en bonne position dedans (où alors là aussi je fais fausse route et j'essaye de me convaincre).

Un lecteur mp3, c'est bien. Mais quand il est chargé de pistes audios, c'est nettement mieux. Pour cela, il n'y a pas le choix. C'est (officiellement) iTunes ou rien. Ça tombe bien, j'utilise un Mac, iTunes fait partie du paquetage de base, et il me convient. Du coup je n'aurais pas à me farcir un nouveau logiciel à apprendre (un peu comme l'immonde Sonic Stage pour le lecteur mp3 de madame). Je branche donc l'engin à ma machine, ai le temps de voir l'icône de l'iPod apparaître sur le bureau et iTunes de se lancer automatiquement. Et plus rien. Les autres applications fonctionnent normalement, mais le Finder et iTunes sont figés. Même ma tentative de les tuer via la ligne de commande échoue lamentablement. Finalement, il me suffit de débrancher l'iPod pour que tout revienne à la normale. Deuxième essai : je lance d'abord iTunes, puis branche l'iPod. Cette fois-ci, pas de problème à noter : iTunes formate l'iPod en HFS+, puis me laisse la main pour jouer avec celui-ci.

Dans la section d'iTunes consacrée à l'iPod, j'ai plusieurs possibilités : un résumé de l'iPod (numéro de série, capacité totale, espace occupé par les différents formats de données, etc.), la synchronisation de musique (soit toute ma musique, soit une ou plusieurs listes de lectures), la synchronisation de photos (depuis iPhoto ou un dossier sur le disque dur), et la synchronisation de contacts et calendriers iCal. Je fais rapidement mes choix (un peu de tout pour voir ce qu'il a dans le ventre), et lance la synchronisation. Une fois celle-ci terminée (environ 2 minutes pour 1 Go de données), j'éjecte l'iPod, et m'intéresse directement à lui.

Côté interface de l'iPod, c'est graphiquement pauvre (mais ce n'est pas ce qu'on demande à un lecteur mp3), et est rapidement utilisable sans nécessité la lecture du manuel. D'ailleurs le mien n'est pas sorti de sa boite. On défile dans les menus à l'aide de la molette tactile, on valide un choix avec le bouton central, et on revient en arrière avec le bouton « Menu ». En lecture audio, le bouton « Lecture / Pause » a une fonctionnalité évidente, la molette tactile règle le volume, les boutons « Précédent » et « Suivant » permettent soit de naviguer entre les pistes (appui court), soit de reculer / avancer dans la piste (appui long). Un clic sur le bouton central permet de se positionner dans la piste audio, et le bouton « Menu » renvoi… dans les menus. Cette même lecture de piste affiche la couverture de l'album, mais de manière tellement petite que ça en est ridicule. Il est plus facile de reconnaître l'album en lisant le titre qu'en essayant de reconnaître la couverture. Il est vrai que la définition de l'écran n'est pas énorme, mais dans ce cas autant se passer d'une fonctionnalité limite inutilisable.

Un dernier mot au sujet de la molette tactile. Sa sensibilité me semble bizarre. Des fois j'ai besoin d'un défilement ample pour passer à un autre élément du menu, des fois un simple petit glissement me fait bouger de deux éléments. Bref, soit leur système est mal calibré, soit j'ai des doigts anormaux.

Pour le reste de l'interface, les tests plus poussés vous en diront plus. Pour cela Google est votre ami (ou bien Génération MP3.

Audio

Pour utiliser un iPod, il peut être utile d'avoir un casque audio ou des écouteurs, ça aide (même s'il existe d'autres solutions, mais qui limitent la portabilité de la chose). Ceux fournis par Apple ne sont pas sortis de leur sachet, je sais d'avance qu'ils ne me conviendront pas. En effet, l'espace entre mon tragus et mon antitragus est trop important, et ce genre d'écouteurs simples ne tiennent pas dans mon oreille. De plus, leur réputation côté qualité sonore n'est plus à faire : ils ne valent pas grand chose. Il me faut donc soit un casque (donc avec arceau), soit des écouteurs intra-auriculaires. J'avais d'abord pensé utiliser mon Logitech FreePulse Wireless, mais l'émetteur fait deux fois l'épaisseur du Nano, et fait l'effet d'une prothèse disgracieuse. Sans compter que je n'ai pas envie de gérer l'autonomie de l'iPod, du casque et de son émetteur. J'avais ensuite dans mes cartons des vieux écouteurs semi intra-auriculaires MDR-ED228, mais un des écouteurs a parfois des problèmes de contact, et donc ne sort plus de son que par intermittence, et puis je n'aime pas le cordon audio « à l'ancienne », c'est à dire la séparation en deux un peu en dessous du cou, avec ensuite chaque cordon qui va vers une oreille. Il me restait donc à trouver des écouteurs intra-auriculaires, avec un cordon de type asymétrique (le cordon principal qui remonte jusqu'à une oreille, puis un petit cordon qui va à l'autre oreille en passant derrière le cou) et non un tour de cou avec lanière, et qui ne me demande pas de vendre un rein pour me l'offrir (bref, pas des Shure). J'ai trouvé mon bonheur avec une paire de Philips SHE8500. Je ne suis pas audiophile (en plus d'être à 25% sourd), mais le son me parait correctement équilibré, et l'isolation sonore suffisamment importante.

SHE8500

Le reste

Accessoirement, l'iPod Nano permet de jouer (quatre petits jeux fournis), de visualiser les photos que l'on aura synchronisées auparavant (sur un écran minuscule), de consulter ses contacts (à la rigueur), et ses calendriers (mouaif). Et c'est tout. Ah si, j'oubliais la fonctionnalité de clé USB (et encombrante pour ce seul usage). Bref, on sent bien que le but du Nano est vraiment d'être un lecteur mp3, et que le reste est accessoire.

Ressenti général

Pour un premier lecteur mp3, j'en ai un ressenti plutôt positif. Mais il faut dire qu'il ne part pas avec un gros handicap : n'étant pas un produit que je souhaitais ardemment, et l'ayant eu par un heureux concours de circonstances, je n'en avais pas de grosses attente : il me permettra de passer mon heure de transports en commun journalière en musique, et ça me convient amplement.

Et par rapport au Nano de 3ème génération. Il n'a pas la possibilité de lire des vidéos (mais sur un petit écran), n'a pas la nouvelle interface basée sur Coverflow (mais qui parait-il est lente au possible). Il a une meilleure prise en main, mais propose moins d'espace. On peut par contre le trouver moins cher en déstockage ou bien sur la boutique Refurb d'Apple. Bref, c'est à vous de choisir selon vos préférences, et pourquoi pas de choisir une autre marque. Après tout, le vrai pouvoir du consomma(c)teur est son porte-monnaie.