Habillement

Tout d'abord, n'oubliez pas que la randonnée en raquettes se pratique dans la neige. Et bien entendu, la neige est froide et humide. Cet élément essentiel devrait conditionner votre habillement.

Côté chaussures, la randonnée en raquettes ne demande pas de chaussures spéciales. En revanche, il peut être plus intelligent de choisir des chaussures de randonnée montantes. Les chaussures de randonnée présentent souvent des modèles étanches (mais pas tout le temps, n'achetez pas les yeux fermés) qui évitent d'humidifier le pied, chose assez peu agréable. De plus, elles présentent des crampons qui pourront vous éviter de glisser sur la neige glacée tant que vous n'aurez pas chaussé vos raquettes*. Enfin comme marcher en raquette projette de la neige sur les chevilles et tendons d'Achille, des chaussures montantes vous éviteront d'avoir une seconde paire de chaussettes en pure neige tressée*. Pour éviter les « chaussettes de neige », il existe des guêtres étanches qui permettent de protéger le bas du pantalon et le haut de la chaussure (lacets et cheville).D'ailleurs, prévoyez aussi des chaussettes épaisses et chaudes.

Côté pantalon, un jean devrait pouvoir suffire, si vous ne tombez pas dans la neige. Idéalement, prenez en plus un pantalon fuseau à mettre par dessus. Comme ce genre de pantalon est étanche, il devrait vous permettre de couper le vent s'il y en a, et surtout vous éviter de marcher avec un jean mouillé* (dans le pire des cas) ou humide (dans le meilleur des cas).

Côté « haut du corps », un bon pull chaud avec un anorak devraient faire l'affaire. Même si le temps est ensoleillé, ce qui peut permettre de relever ses manches pour profiter de la chaleur, il suffit que le temps se couvre et que le vent se lève pour que la température chute rapidement. Dans ce cas, il vaut mieux être trop couvert que pas assez.

Pour la tête, lunettes de soleil impératives. Il suffit que le ciel se dégage pour que la réflexion de la lumière solaire devienne insupportable, voire dangereuse pour les yeux. Si vous avez la peau sensible, n'oubliez pas non plus une crème solaire à haut indice de protection. En altitude, l'épaisseur moindre de l'atmosphère par rapport au niveau de la mer favorise le bronzage tout autant que les coups de soleil (infrarouges) et les cancers de la peau (ultraviolets). Un bonnet peut être à prévoir en cas de refroidissement.

Sécurité

Si vous débutez la randonnée en raquettes, évitez autant que possible le hors piste, et choisissez plutôt les pistes balisées dans les stations. Tout comme les pistes de ski, les couleurs permettent de distinguer la difficulté : longueur et « raideur » des montées. Dans mon cas, j'ai découvert qu'une piste noire, en plus d'être longue, présentait des côtes assez dures à passer quand on manque d'entrainement.

Toujours dans le cadre d'une pratique en station, un téléphone mobile peut être un plus. Dans ce cas, notez le numéro de téléphone du poste de secours, ça peut être utile en cas d'accident ou de problème. Si vous choisissez de faire du hors piste ou hors station, il ne vous restera plus qu'à appeler le 112, et espérer que vous saurez les guider jusqu'à vous.

Dans tous les cas, ne présumez jamais de vos compétences / forces.

Nourriture

Un bon petit déjeuner le matin, sans être bourratif, est à prévoir. Pour un repas sur les pistes, prenez de la nourriture facile à porter et à manger : les pains, jambons, saucissons, chips sont de bons candidats. N'oubliez pas les ustensiles indispensables, comme un couteau*. Vous pouvez aussi prévoir des barres chocolatées / sucrées pour consommer sur le parcours en cas de coup de pompe. Toujours dans la série des aliments énergétiques, il est possible de prendre des fruits (banane, clémentine, pomme...). Ils peuvent être mangé à tout moment pendant une pause, donnent un « coup de fouet » contre la fatigue et c'est bon pour la ligne. Ou alors des fruits confits (type pruneaux, figues séchées...) ou des fruits secs décortiqués (noisettes, amendes ...) mais dans ce cas prévoyez plus d'eau.

A ne pas oublier non plus : de l'eau. Certes, il y a plein de neige autour de vous, mais côté hygiène rien n'est garanti, et la neige froide n'est pas non plus idéale pour l'appareil digestif.

Enfin, très important, ne laissez aucun déchet derrière vous, la montagne n'est pas une poubelle.