Version testé

La version testée est une version destinée principalement aux développeurs, courageusement notée 0.2.5. Cette version est disponible pour les systèmes suivants : Windows, Mac OS X 10.4 PPC, Mac OS X 10.4 x86, Linux x86 et Linux x86_64. La version testée ici est celle pour Mac OS X 10.4 x86, sur un MacBook Core Duo.

Le but de ce test est de comparer Songbird à son « concurrent » principal, à savoir iTunes.

Interface et utilisation

Au premier lancement, Songbird accueille l'utilisateur avec une interface (très) noire et lui propose de changer la langue de l'interface, et d'activer une ou plusieurs extensions par défaut. Si l'on change la langue, l'application va automatiquement télécharger le fichier de langue idoine, et se relancer. Quand aux extensions proposées, elles sont les suivantes :

  • « iTunes Library Importer » : importe votre bibliothèque iTunes, et la tient synchronisée (dans le sens iTunes -> Songbird). Il faut comprendre que si vous supprimez une chanson de votre bibliothèque iTunes, elle sera supprimée de Songbird. En revanche, l'inverse n'est pas vrai.
  • « Songbird iPod Device Support » : Cette extension permet de synchroniser votre iPod avec la bibliothèque de Songbird.
  • « QuickTime Playback » : Permet de jouer les fichiers audio achetés sur l'iTunes Store.
  • « Hype Machine site » : Permet à Songbird de créer des liste de lecture depuis les flux RSS du site Hype Machine.

De nombreuses extensions supplémentaires sont disponibles sur le site dédié de Songbird.

Une fois le choix des extensions validé, et si vous avez choisi d'installer l'extension « iTunes Library Importer », la synchronisation avec iTunes se lance. Cette importation n'est pas des plus parfaites : elle crée une liste de lecture « Bibliothèque» contenant la bibliothèque iTunes, une liste de lecture « Musique » contenant cette même bibliothèque, et en plus rempli la bibliothèque de Songbird avec ces même piste. Vous pouvez donc supprimer sans soucis les listes de lecture « Bibliothèque » et « Musique ». Sinon, l'importation récupère les listes de lectures présente à l'exception des liste intelligentes.

L'interface de Songbird ressemble fortement à celle d'iTunes. Une colonne à gauche donnant accès à la bibliothèque musicale et différentes listes de lecture, puis une fenêtre principale dont le fonctionnement varie selon l'élément sélectionné dans la colonne de gauche. Dans le cas de la sélection de la bibliothèque, la fenêtre principale est divisée en trois parties : les deux parties supérieures permettent de filtrer l'affichage de la bibliothèque selon l'artiste sélectionné et/ou l'album sélectionné, la partie inférieure listant le contenu de la bibliothèque, filtré ou non.
Dans le cas de la sélection d'un favoris, la fenêtre principale se transforme en un navigateur web. A ce sujet, Songbird est basé sur le navigateur Firefox.

En terme de thème d'interface, l'utilisateur a le choix entre une plusieurs thèmes :

  • Rubberducky : un thème noir (mais trop noir).
  • Classic : un thème type Aqua (mais trop Mac OS X 10.1 pour les rayures horizontales).
  • Dove : un thème blanc (mais trop blanc).

Vivement que des thèmes pour Songbird soient disponibles. Personnellement, je ne serais pas contre une reprise du thème des dernières versions d'iTunes (le thème Chrome, pas le métal brossé tout beurk) que je trouve assez agréable à l'œil.

Toujours comme iTunes, Songbird permet de créer des listes dites « intelligentes ». Il s'agit de listes dynamiques, basées sur un à plusieurs critères comme le titre d'une piste, le nom de l'album ou de l'artiste, et mise à jour automatiquement au gré des ajouts ou suppressions de fichiers musicaux.
Au contraire d'iTunes, Songbird permet la lecture des fichiers audio au format Ogg Vorbis. Bien entendu, il gère différents autres formats audio (non testés à part avec des mp3, je fais honteusement confiance au site web).

L'application est paramétrable via ses préférences, préférences qui ne dépayseront pas un utilisateur de Firefox ou Thunderbird.

Sinon, il est possible d'avoir à l'écran un mini-lecteur présentant seulement les commandes essentielles.

Il est possible d'indiquer à Songbird Il va parcourir ensuite l'ensemble des dossiers et les sous-dossiers afin d'ajouter à la bibliothèque le fichiers trouvé. Il est possible par la suite de lui demander de surveiller des dossiers : chaque fois qu'un fichier musical est rajouté dans ce dossier, il est automatiquement ajouté à la bibliothèque. En revanche, l'inverse ne semble pas être vrai.

Problèmes rencontrés

Il est pour le moment impossible de :

  • graver des CD, même si le menu est présent.
  • importer des CD audio.

Propositions d'amélioration

Il serait bien que Songbird propose :

  • des corrections aux bugs nommés précédemment.
  • des thèmes qui ne piquent pas les yeux et rendent aveugle prématurément.
  • la détection de la suppression de fichiers dans les dossiers surveillés pour la playlist. C'est bien de détecter les ajouts, il serait pas mal d'en faire de même pour la suppression.
  • un partage des bibliothèques entre les différents postes d'un même réseau local, comme le fait iTunes à l'aide du protocole RendezVous Bonjour.
  • la possibilité d'ajouter des fichiers musicaux par glisser-déposer, avec rangement de ces fichiers dans un des dossiers surveillés, et création d'une arborescence album / auteur / piste (ou même mieux, arborescence paramétrable) détectée à l'aide des tags id3 (tiens, comme iTunes en fait, c'est fou ce que ce lecteur propose comme bonnes idées.).
  • Une édition des tags des fichiers musicaux plus complète.
  • Il arrive parfois que la surveillance d'un répertoire ne fonctionne pas. Pas de message d'erreur, mais pas non plus de piste récupérée.
  • La surveillance des répertoire est lente, surtout quand il y a de nombreux morceaux.
  • La surveillance des répertoires et l'importation de bibliothèque iTunes se tirent dans les pattes. Si je demande à surveiller le répertoire où iTunes stocke ses fichiers musicaux, ceux si seront affichés en double : la version iTunes et la version surveillances du répertoire.

Conclusion

Ce logiciel progresse lentement mais surement même si pour le moment tout n'est pas rose, les possibilités d'améliorations ne manquant pas. Pour les Unixiens ne voulant pas être dépendants de KDE, Songbird pourrait se révéler être une alternative intéressante à Amarok. Pour les personnes utilisant différents OS entre chez eux et le travail, Songbird a l'avantage d'une interface et fonctionnalités unifiées.
Il ne détrônera certainement pas iTunes chez les mac-eux (dont je fais partie, sans forcément être un inconditionnel d'iTunes, je suis ouvert à toute solution qui me convienne), mais a le mérite d'être une future alternative crédible si les développeurs continuent sur leur lancée.

Liens

Les pré-doléances de David sur le navigateur.
Des copies d'écran et fonctionnalités.