Même si elle ne semble pas être visible au premier abord, la magie ou bien ce qui en tient lieu est présente autour de nous. Pas forcément de la magie qui fonctionne réellement, mais de la magie que le tout commun aimerait voir marcher. Avant de continuer plus avant, je tiens à préciser que je ne crois pas en la magie, sous aucune de ses formes. Je suis ce que l'on pourrait appeler un scientiste : tout est explicable par la science. Si ça ne l'est pas à un instant x, ça le sera plus tard quand nos connaissances auront progressé. Pas de divin, de mystérieux ou de sens caché dedans.

Magie ancienne

La magie que l'on pourrait appeler « magie ancienne », celle à laquelle on pense immédiatement quand le terme de « magie » est utilisée, très peu de gens y croient. Cette magie a été quasi entièrement supplantée dans les sociétés modernes par l'avancée de la science. Si elle n'a pas entièrement disparu (du moins sa croyance), elle est encore présente dans les sociétés plus archaïques (dans le sens « anciennes », pas « dépassées » ou « has-been »), ou même dans les religions (par exemple, les miracles des saints).

Magie moderne

La magie moderne est plus discrète, puisqu'elle ne sera jamais définie sous le terme de magie, mais se fera passer plus ou moins facilement pour de la science. Nous avons par exemple l'astrologie : comment décréter que des planètes ont une influence sur nous, alors que le Soleil n'est pas pris en compte, ni Pluton qui (comme par hasard) n'avait pas été découvert lors de la mise en place de l'astrologie moderne. De même, la position des signes du zodiaque par rapport à la cartographie céleste et au calendrier était juste il y a 2000 ans, mais maintenant tout est décalé d'un signe. Bizarrement les astrologues n'en tiennent pas compte.
Autre version de la magie moderne, la crème au rétinol alpha bio-végétal de collagène marin d'amide souffré qui va transformer, plus grâce à la magie (vous voyez, on y revient) du marketing et de la retouche photo que de la science, le premier boudin venu en fraiche et jeune jouvencelle (vu à la télé.®), ou comment recycler la fontaine de jouvence de la « magie ancienne » en « magie moderne ». Toujours pour continuer dans la même veine, la magie informatique (ou du magnétoscope, ou du grille pain), où l'objet concerné est quasi-doté d'une volonté propre, fera exprès de planter pour em...der l'utilisateur, et où il faudra les services d'un Initié pour le dompter.

Pourquoi ces magies ?

Dans une société moderne, il peut paraitre étonnant de croire en une quelconque forme de magie. Mais l'existence de ces croyances peut être éclairée à l'aide des pistes suivantes:

  • magie ancienne : la science fait peur, ou, si elle ne fait pas peur, ses dérapages (OGM, nucléaire, pollution, etc.) ont fait perdre confiance en la science toute puissante, celle qui était censée apporter progrès et lumières. Plutôt que d'essayer de trier le bon grain de l'ivraie, il peut paraître plus simple de se réfugier vers des valeurs qui semblent avoir fait leurs preuves, ou bien tout simplement celles de ses parents / grands-parents / etc.
  • magie moderne : c'est surtout une magie qui se fait passer pour de la science. En général, elle exploite principalement la peur de vieillir (la crème / lotion), d'être malade (homéopathie / yaourt miracle) ou bien de ne pas maitriser son avenir (astrologie / numérologie). Cette magie est principalement diffusée par la publicité ou même certains magazines féminins. Il suffit de la présenter avec des atours attrayants, ajouter deux ou trois termes qui font scientifiques, avec un bel arrière plan de laboratoire (version plus moderne des cornues bouillonnantes et émettant des vapeurs), et le tour est joué, on est prêt à vous vendre le premier cosmétique venu qui se contentera d'imbiber votre épiderme d'eau pour le gonfler et atténuer les rides.

L'avenir de la croyance en la magie n'est pas prêt de s'éteindre, étant par trop ancrée dans la nature humaine (c'est cet attrait pour le mystique qui a donné naissance aux rites d'inhumation, aux premières peintures rupestres, à un grand nombre de monuments antiques, etc). Cette croyance dans le mystique, avouée ou non, permet de se rassurer face à l'inconnu. De là en a découlé la croyance en un ou plusieurs dieux, ou en la magie / sorcellerie. Cette croyance n'est pas malsaine en elle-même (tout le monde croit plus ou moins à la chance ou malchance que l'on peut influencer à divers degrés) et peut permettre de mieux supporter les aléas de la vie, telle une sorte de béquille mentale. En revanche il ne faut pas que celle-ci devienne un refuge unique accompagné d'un rejet de la science.