Au commencement étaient les poissons. Enfin, quelque temps après le commencement. Un jour, aidées de mutations bienvenues (quatre nageoires rigides et mobiles), ainsi qu'une bonne dose de faim, certaines espèces de poissons ont commencé à coloniser la terre ferme. Ces poissons ont donné naissance aux amphibiens, dotés de quatre pattes.
Ces mêmes amphibiens ont donné naissance à trois branches distinctes de l'évolution : les dinosaures, les simples reptiles, et les reptiles mammaliens. Lois de la génétique obligent, ces trois branches étaient elles aussi dotées de quatre membres.
Les dinosaures ont donné naissance aux oiseaux (quatre membres, dont deux pattes et deux ailes); les reptiles sont restés des reptiles; et les reptiles mammaliens ont donné naissance aux mammifères (quatre membres).
Donc à l'heure actuelle, toutes les branches des vertébrés terrestres ont quatre membres.

En revanche, il existe une catégorie de vertébrés terrestres n'étant pas basés sur le schéma « deux paires de membres », mais « trois paires de membres » : les créatures mythologiques.

  • six membres dont deux bras : le centaure (quatre pattes de cheval, plus un torse avec deux bras humains).
  • six membres dont deux ailes : le dragon occidental, le griffon (train arrière de lion, train avant en pattes d'aigle, deux ailes), le pégase (cheval ailé).

En fait, le premier poisson terrestre aurait eu six « pattes » au lieu de quatre, qui sait ce que l'évolution aurait pu donner ?